Skip to content

PORSCHE BOXSTER : cette fois, il s’agit véritablement d’une nouvelle génération

PORSCHE BOXSTER : cette fois, il s’agit véritablement d’une nouvelle génération Tagged with: Porsche    start/stop

Jamais dans l’histoire de la Boxster un changement de génération n’avait été aussi riche. Le Roadster biplace « cheveux au vent » s’installe dans les starting-blocks avec une carrosserie en alliage léger entièrement revue et corrigée ainsi qu’un châssis revisité.

 Ainsi, la nouvelle Boxster tient la promesse faite par son nouveau look: porte-à-faux raccourcis, pare-brise nettement avancé vers la proue, silhouette plus aplatie et arêtes nettes. Un poids nettement moindre, un empattement rallongé, une voie élargie et des roues plus imposantes augmentent encore le dynamisme de la voiture de sport à moteur central, alors qu’elle est déjà la mieux classée de sa catégorie. Il ne faut pas oublier non plus la nouvelle direction assistée électromécanique.

La capote entièrement électrique, de conception nouvelle, se tend au-dessus des occupants dans une version désormais sans couvercle de caisson de logement. L’intérieur, plus spacieux, reflète la nouvelle ligne Porsche avec sa console médiane montante vers l’avant du véhicule, un concept dérivé de la Carrera GT.

On augmente la puissance et on baisse la cylindrée

La nouvelle génération arrivera sur le marché en duo classique : Boxster et Boxster S. Chacune des versions sera animée d’un moteur Boxer six cylindres avec injection directe d’essence, gestion thermique et fonction start-stop. Le nouveau propulseur du modèle de base, le 2,7 litres, développe 265 ch (195 kW) – c’est-à-dire dix chevaux de plus que sur son prédécesseur doté d’une plus grande cylindrée. Le moteur 3,4 litres de la Boxster S fournit désormais 315 ch (232 kW), soit cinq chevaux de plus que sur l’ancienne version. Les deux modèles sont équipés de série d’une boîte manuelle six vitesses, sachant que la boîte à double embrayage PDK à sept rapports peut s’y substituer sur demande. Associés à la boîte PDK, les deux bolides de sport affichent leurs meilleures valeurs en termes de consommation comme d’accélération: 7,7 l/100 km pour la Porsche Boxster contre 8,0 l/100 km pour la S. La Boxster sprinte, avec changement de vitesse sans interruption de la force de traction, en 5,7 secondes de 0 à 100 km/h, tandis que la S accomplit cette même discipline en 5,0 secondes.

Le lancement commercial est fixé au 14 avril 2012. En Suisse, l’entrée de gamme coûtera CHF 65’300.— pour la Boxster et CHF 78’900.— pour la S. Outre une prolongation de garantie de deux ans, le Porsche Swiss Package est inclus,avec notamment l’assistant de stationnement à l’arrière, les sièges chauffants, le régulateur de vitesse et windschott mécanique.

Communiqué de presse/jmr

TweetTagged with: Porsche    start/stop

Categories

Actualités