Skip to content

RENAULT MOTEURS : l’expérience de la formule 1 au service de moteurs Diesel

RENAULT MOTEURS : l’expérience de la formule 1 au service de moteurs Diesel Tagged with: Renault

Victorieux en F1, Renault met à profit son expérience pour améliorer continuellement l’efficience énergétique de ses moteurs de série pour toujours plus de sensations et de plaisir de conduite. Dernier né de la démarche downsizing, le moteur Energy dCi 160 Twin Turbo est le premier moteur 1,6 Diesel doté d’une double suralimentation.

D’une cylindrée de 1598cm3, le Twin Turbo délivre une puissance de 160 chevaux et un couple généreux de 380 Nm, qui le propulsent dans la cour des moteurs 2 litres, en termes de performances. Une première pour un moteur de 1,6 litre, avec à la clé une consommation et des émissions de CO2 réduites de 25%. Des performances élevées grâce à la maîtrise de la double suralimentation, qui permet de concilier couple à bas régime et puissance élevée (allonge) sur un moteur Diesel, au bénéfice immédiat du plaisir de conduite.

Le système est composé de deux turbocompresseurs montés en série :

Le premier à très faible inertie, délivre un couple important dès les bas régimes pour une grande réactivité dans les phases de décollage et de relance. Gage d’une conduite souple et vive, 90% du couple maximum est disponible dès 1500 tr/min.Le second prend le relais à plus haut régime et permet d’aller chercher une puissance élevée (100 ch/litre de cylindrée) sans essoufflement, pour une accélération constante et régulière.

Le moteur fonctionne toujours dans ses plages de rendement optimal, au bénéfice immédiat de la consommation.

De la très haute technologie, pour un moteur au mazout !

La maitrise de turbocompresseurs sophistiqués n’est pas le seul lien entre le 1.6 Renault Energy F1 et le 1.6 Renault Energy dCi. Ce bloc reprend certaines technologies provenant de l’expertise de Renault en F1, notamment en ce qui concerne le refroidissement et la réduction des frottements:

Un système de circulation d’eau transverse pour un refroidissement rapide et efficace de la chambre de combustion.Des segments à géométrie U-Flex (en forme de « u ») : très souple, la géométrie en U permet une adaptation du segment au déformé du cylindre (sous l’effet de la température et de la pression cylindre) pour aboutir au meilleur compromis entre efficacité et frottements.Des états de surface superfinis DLC (Diamond Like Carbon) sur les poussoirs de soupapes pour la réduction des frottements.

Le moteur adopte un système d’injection à 1800 bars de pression, pour recevoir la double suralimentation. Il respecte les critères de la norme de dépollution Euro 6b avec un Nox Trap et un système de régénération du filtre à particules.

CP/jmr

TweetTagged with: Renault

Categories

Actualités