Skip to content

AUDI RS 5 : recherche effrénée de l’efficacité technique maximale

AUDI RS 5 : recherche effrénée de l’efficacité technique maximale

Les modèles RS, développés par la quattro GmbH, représentent le fer de lance de l’offre Audi. La RS 5 se place dans la stratégie entamée voici 15 ans avec la RS 2 Avant: le concept de la dynamique intelligente pour la catégorie moyenne.

RS 5 fait ses débuts au Salon de l’automobile de Genève. Le V8 haute performance de 4,2 litres engage ses 331 kW (450 ch) pour une puissance sans pareille, couplée à une efficience exceptionnelle en terme de consommation. La boîte S tronic sept rapports et un différentiel central de nouvelle conception dans la chaîne cinématique de propulsion transmettent la puissance aux quatre roues.

Le moteur atmosphérique V8 4,2 FSI en impose, il développe ses 331 kW (450 ch) à 8 250 t/min, sachant que son couple maximal de 430 Nm est atteint entre 4 000 et 6 000 tours. Comme sur la majorité des moteurs à essence de la marque aux quatre anneaux, l’alimentation en carburant est assurée par l’injection directe portant l’abréviation FSI. Des raffinements sophistiqués côté ligne d’échappement et d’admission biflux permettent au moteur à longue course de respirer ; quatre arbres à cames variables et des clapets type Tumble dans la tubulure d’admission soutiennent la carburation.

Le 4.2 FSI propulse le Coupé de 1 755 kilogrammes de 0 à 100 km/h en 4,6 secondes, avant de culminer à 250 km/h, vitesse bridée électroniquement. Sur demande, Audi limite la vitesse maximale à 280 km/h.

Efficacité maximale : seulement 10,8 litres de carburant aux 100 km

Afin de respecter le cahier des charges concernant la consommation, le moteur et la chaîne cinématique de propulsion ont été optimisés pour un frottement minimal, la pompe d’huile intervient en fonction des besoins et le système de récupération recycle l’énergie des phases de freinage et d’inertie.

La boîte S tronic 7 rapports, de série sur la RS 5, contribue à la remarquable efficacité grâce à son rendement énergétique élevé et la dernière vitesse à étagement long. Ladite boîte se compose de deux embrayages et de deux sous-boîtes. Les deux parties  de la boîte sont actives en permanence, mais une seule est reliée au moteur par couplage. Le passage de rapport s’effectue via le changement d’embrayage – rapidement, légèrement et confortablement – le conducteur le perçoit à peine. Grâce au système Audi drive select de série, la stratégie de commande en marche automatique propose les modes auto, confort et dynamique. Le programme « Launch Control », de la S tronic 7 rapports gère une parfaite accélération maximale, départ arrêté et patinage minimal des roues.

En parfait complément de la nouvelle chaîne cinématique de propulsion quattro, Audi fournit sur demande un différentiel sport sur l’essieu arrière. Il répartit activement les couples entre les roues arrière, augmentant ainsi la stabilité et l’adhérence. Le châssis de la RS 5 avec ressorts, amortisseurs, élastocinématique et stabilisateurs, bénéficie d’un réglage sportif et rigide ; la carrosserie en est surbaissée de 20 mm par rapport à l’Audi A5. Les jantes en alliage de 19 pouces, chaussées de pneus 265/35, sont proposées de série. Elles arborent le design exclusif à 5 bras. Sur demande, la RS 5 peut être ennoblie de jantes 20 pouces.

Les livraisons de l’Audi RS 5 débuteront en mai 2010. Le prix d’entrée de gamme se situera vers 118 400 francs.

Tweet

Categories

Actualités