INFINITI DIESEL : une grande première pour la marque Premium japonaise

INFINITI DIESEL : une grande première pour la marque Premium japonaise

Il aura fallu vingt ans, et quelques contraintes écologiques, pour que le constructeur de véhicules Premium installe un moteur Diesel à bord de ses voitures. Ce sera, dans un premier temps, les crossovers EX et FX, suivi de la berline M qui profiteront en exclusivité de ce nouveau moteur V6 de 3 litres.

Ce nouveau moteur Diesel sera l’une des clefs de la croissance d’Infiniti en Europe. Lancée sur le Vieux Continent il y a à peine un an, la gamme Infiniti s’est rapidement attirée les faveurs de la clientèle.

« Le succès rencontré par Infiniti en Europe dans un contexte d’incertitude financière prouve que ces voitures séduisent un public exigeant et connaisseur. Dès le début, nous avions cependant compris qu’Infiniti ne pourrait offrir une gamme complète qu’en proposant un Diesel puissant, particulièrement sur le marché européen des SUV haut de gamme où le Diesel représente l’essentiel des ventes, » affirme Jim Wright, Vice-président, Infiniti Europe.

« Nous avons bien sûr étudié la possibilité d’adapter aux Infiniti un gros moteur existant, mais nous nous sommes vite rendu compte que rien sur le marché ne pouvait nous satisfaire entièrement. Nous avions besoin d’un moteur certes puissant, mais également très raffiné. Pour cette raison, nous avons décidé au sein de l’Alliance de mettre au point notre propre moteur, un Diesel performant digne de la marque Infiniti, » poursuit Jim Wright.

Le V6 3 litres Diesel en détail

Désigné V9X, le nouveau V6 Diesel Infiniti a été développé en Europe par les ingénieurs de la marque en collaboration étroite avec un groupe technique de Renault et Nissan. Il est assemblé dans une usine ultramoderne située à Cléon, en France, à une centaine de kilomètres à l’ouest de Paris. Son cahier des charges — exigeant une certaine compacité, beaucoup de puissance et de couple, une grande sobriété, des émissions réduites et un raffinement sans égal — a précisé d’emblée qu’il lui fallait absolument devenir une alternative de choix aux motorisations essence.

Le choix du V6 V9X 2’993 cm3 à injection directe s’est rapidement imposé. D’une part, il représente en effet, l’équilibre idéal entre performances et raffinement et d’autre part, un volume commercial potentiel intéressant au travers des trois marques de l’Alliance. La puissance et le couple visés étaient de 238 ch (175 kW) et 500 Nm ainsi qu’une conformité obligatoire avec les prochaines normes antipollution Euro 5.

« Au moment de lancer Infiniti en Europe, nous savions que notre première tâche allait être de positionner la marque au sommet de la catégorie du luxe performant et de la doter du meilleur niveau de service possible, » remarque Jim Wright.

« Aujourd’hui, nous pouvons passer à l’étape suivante du développement d’Infiniti sur le sol européen. Ce nouveau moteur Diesel nous ouvre beaucoup plus de portes sur le marché sans que nous ayons à remettre en cause nos valeurs fondamentales. D’autant que c’est un moteur exceptionnel au souffle quasiment illimité dès les plus bas régimes. Les accélérations sont progressives et linéaires et l’on n’a pas à subir les bruits et vibrations désagréables typiques à tant de moteurs de ce type. »

« En créant notre propre motorisation Diesel, nous avons réussi à maintenir ce délicieux mélange de performances et de luxe qui caractérise Infiniti avec en prime des consommations et des émissions réduites. En somme, c’est une situation gagnant-gagnant. »

Tweet