Skip to content

FIAT 500X : si elle partage son museau avec L, tout le reste lui est propre

FIAT 500X : si elle partage son museau avec L, tout le reste lui est propre

La fabrication, du dernier rejeton de la famille « 500 », a été confiée à l’usine SATA dans la localité de Melfi (Basilicata), au sud de l’Italie. De cette même usine sortent les Jeep Renegade, d’où certaines analogies entre ces véhicules ! La 500X est désormais disponible en Suisse, et le sera bientôt dans une centaine de pays. Y compris aux Etats-Unis.

La 500X n’est pas seulement un authentique crossover, mais elle s’adresse aussi à des couches d’acheteurs différenciées. C’est ainsi que la version 4X2 s’adresse en priorité à des utilisateurs urbains, quant à la version 4×4, en raison de son allure de baroudeur, elle devrait en priorité séduire les amateurs de technologie qui, dans leurs instants de loisir, s’adonnent à des activités de plein air.

Extérieurement compacte, intérieurement confortable: la 500X comporte un habitacle doté de nombreux rangements pratiques. Les clients ont le choix entre sept niveaux d’équipement qui comprennent des garnissages en tissu, voire des selleries cuir, avec des choix de coloris bien définis. Les nombreuses possibilités de configuration des sièges et du coffre modulable (350 litres) constituent un avantage particulièrement fonctionnel.

Comme sa cousine américaine, la version 1.4 MultiAir turbo de 170 ch, ne sera disponible qu’à partir de mai 2015 !

Pour le démarrage de la commercialisation sur le marché suisse, les groupes propulseurs suivants sont proposés:

1,4 MultiAir: essence quatre cylindres turbo, distribution MultiAir, 103 kW (140 ch), traction avant, boîte manuelle à six rapports. ??1,6 16V Multijet, turbodiesel quatre cylindres, 88 kW (120 ch), traction avant, boîte manuelle à six rapports. ????2,0 16V Multijet, turbodiesel, quatre cylindres, 103 kW (140 ch), traction intégrale, boîte automatique à neuf rapports.

L’une des caractéristiques distinctives du nouveau système 4×4 est le découplage automatique de l’essieu arrière. Ainsi la voiture se comporte comme une simple traction avant, ce qui se traduit par une réduction de la consommation. Avec la Jeep Renegade, ce sont les deux seuls modèles du segment à avoir recours à ce choix technologique.

Le sélecteur “Drive Mode” offre trois modes de gestion : “Auto” orienté écologie ; “Sport” orienté vers les performances ; et “All Weather” pour des conditions routières difficiles. Dans ce cas, le système d’antipatinage « Traction+ » améliore le comportement routier lors de perte d’adhérence sur des revêtements douteux et glissants.

En Suisse, elle peut être commandée dès à présent dans la version exclusive Opening Edition, à partir de CHF 26’800.—.

CP/jmr

Tweet

Categories

Actualités