Place, une fois n’est pas coutume, à l’aviation militaire

Place, Une Fois N’est Pas Coutume, à L’aviation Militaire

Place, une fois n’est pas coutume, à l’aviation militaire

Place, une fois n’est pas coutume, à l’aviation militaire

En cette année de crise des rampants (appellation non contrôlée des aviateurs envers ceux qui se déplacent sur le sol), le Salon Geneva Classics’09 fera la part belle à l’aviation militaire. Ce sont, en effet, déjà 25 « coucous » annoncés présents sur le tarmac de l’AIG (l’Aéroport International de Genève).

En provenance des quatre coins de la Suisse, ils sont tous en état de voler (heureusement sinon ils auraient dû faire appel à des « rampants », la honte quoi !). Mis à disposition par les Forces Aériennes Suisse, l’AMPA (l’Association du Maintien du Patrimoine Aéronautique), le Musée de l’aviation militaire de Payerne (Clin d’Ailes), le Musée de l’aviation d’Altenrhein, l’Aérotique fondation d’Ecuvillens, Antonov Verein Schweiz et aussi par quelques privés passionnés d’aviation. L’exposition est fortement soutenue par l’Aéroport International de Genève et en particulier par son chef des Opérations, Monsieur Xavier Wohlschlag, ancien pilote militaire.

Le plus grand rassemblement…

Aussi ambitieuse que spectaculaire, l’exposition réunira pas moins de 25 aéronefs alignés sur le tarmac et parmi ceux-ci, les fameux F/A18, Tiger, Mirage, Hunter, Vampire, Vampire Trainer, Venom, PC-21, PC-9, PC-7, PC-6, Super Puma, Alouette III, EC 635, ASD95, Bucker Jungman, Morane, P3, T6, P2 et autre Messerschmitt 108. Ce sera ainsi le plus grand rassemblement d’avions de l’histoire militaire suisse.

Passionné depuis son plus jeune âge…

Monsieur Bernard Chabbert, auteur, journaliste et personnage incontournable du monde des meetings aériens européens se fera un plaisir de conter l’histoire de ces avions, à la halle 7, durant toute la manifestation. Bernard Chabbert est lui-même un pilote passionné depuis son plus jeune âge et également propriétaire de plusieurs avions, dont le fameux Lockheed L-12 Electra qui a été utilisé dans le tournage du film «Amélie Earhart» avec Hilary Swank et Richard Gere.

La participation des « rases mottes »

Mais que les « rampants » se rassurent, quelques beaux spécimens terre-à-terre seront certainement de la partie. A n’en pas douter, ils porteront haut leurs couleurs face à cette armada de « têtes en l’air ». Malheureusement, sans informations plus précises quant à la participation des « rases mottes », on peut logiquement espérer qu’ils tiendront leur rang.